Ingrédients Pour une quarantaine de macarons (soit 80 coques) (recette de Mercotte):

150 g de poudre d’amandes (torréfiée 10 mn à 150°C ou non)
150 g de sucre glace
50 g + 50 g de blancs d’œufs, séparés depuis 2-3 jours, et mis à température ambiante 1 ou 2h avant
50 ml d’eau
150 g de sucre en poudre + 15 g (facultatif)

Pour garnir une vingtaine de macarons (pour garnir toutes vos coques, soit vous doubler la recette, soit vous réaliser un autre parfum, soit vous les congeler pour une autre utilisation ) :

100 ml de crème liquide
3*2 barres de Kinder Bueno
un peu de lait ou de crème liquide
___
Préparation

Préparer les coques : Mixer rapidement le sucre glace et la poudre d’amandes et tamiser le mélange. Réserver.

Préparer un sirop, en portant à ébullition l’eau et 150 g de sucre.

Dans le même temps, monter 50 g de blanc en neige, en incorporant 15 g de sucre lorsqu’ils commencent à mousser.

Lorsque le sirop atteint 118° C (ou 114 ou 117 😉 ), le verser en un mince filet sur les blancs en neige, tout en continuant de fouetter. Battre jusqu’à ce que le mélange refroidisse (40°C : chaud au doigt sans être brûlant) puis incorporer les 50 g de blancs d’œuf restants (mélanger juste le temps de bien amalgamer) : la préparation doit former un “bec d’oiseau” lorsqu’on la soulève.

Verser la poudre d’amandes et le sucre glace dans cette meringue et macaronner : mélanger de bas en haut, en soulevant bien la pâte, sans avoir peur de casser les blancs. La pâte est brillante, homogène et doit former un “ruban” en retombant (et non des “paquets”) sans être trop liquide.

Remplir une poche munie d’une douille lisse, bien chasser l’air et former des petits tas (on peut s’aider d’un gabarit pour avoir des macarons uniformes) sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Préchauffer le four à 140°C (th 3-4) avec la grille vide à l’intérieur, déposer la plaque avec les coques dessus, puis faire cuire 15 mn.

___
A la sortie du four, déposer le papier sulfurisé sur une surface froide puis décoller doucement les coques, qui ne doivent plus coller (sinon, c’est qu’elles manquent de cuisson).

Attention, la cuisson est idéale pour MON four… Et je peux vous dire que j’ai chercher longtemps ^^ Il faudra sans doute faire des essais pour trouver la température idéale, le temps ainsi que la position dans le four (je mets ma grille assez haut).

Par ailleurs, je ne fais plus croûter (sécher) mes macarons avant de les cuire.

Veillez aussi à ce que la plaque sur laquelle vous mettez le papier sulfurisé soit toujours froide au moment d’enfourner (comme je n’en ai qu’une, je ne vous explique pas le bazar !!).

Je ne saurai que vous encourager à regarder cette vidéo de Mercotte.

Préparer la ganache : Casser les Kinder Bueno et les faire fondre dans la crème liquide. Passer le mélange au mixer puis dans une passoire (afin d’enlever les petits morceaux de gaufrettes qui subsisteraient). Bien mélanger et laisser au frais se raffermir.
___
Garnir les coques de macarons, en délayant légèrement la ganache si nécessaire.

Conserver au frigo… et ne déguster que le lendemain 😉

Cette dernière photo symbolise bien le pourquoi de ces macarons : ils étaient destinés à une mangeuse compulsive de Kinder Bueno, qui se mariera bientôt…

Pour ma part, je reprend le chemin du travail demain… Alors bon courage à tous ceux et toutes celles qui sont dans mon cas !

Bonne dégustation !