Les Grands-Parents Qui Font du Babysitting Ont Moins de Risques de Développer Alzheimer
En plus d’apporter de la joie à la vie des grands-parents, faire du babysitting aurait un bienfait insoupçonné

En effet, il vient d’être montré par une étude très sérieuse que garder ses petits-enfants augmente les fonctions cognitives*, réduit le risque de démence et le risque de développer la maladie d’Alzheimer.

Cette étude, qui a suivi 120 grands-parents en Australie, a constaté que ceux qui faisaient du babysitting 1 jour par semaine avaient de meilleurs résultats sur une série de tests cognitifs.

Comment faire:
___
Apparemment, faire du babysitting un seul jour par semaine est suffisant.

Mais attention à ne pas en abuser ! Pourquoi ?

Car cette étude a aussi montré que les grands-parents qui faisaient du babysitting 5 jours ou plus par semaine avaient de moins bons résultats aux tests cognitifs.

Comme quoi, tout doit se faire avec modération 🙂

Pourquoi ça marche:

De nombreuses recherches montrent qu’une interaction sociale régulière aide les personnes âgées à rester en bonne santé mentale.
___
Beaucoup de grands-parents soulignent que passer du temps avec leurs petits-enfants améliore leur bien-être.

Ils se sentent ainsi plus utiles mais ce n’est pas tout. Cela donne du sens à leur vie et cela leur permet de donner et recevoir de l’amour.

*C’est quoi les fonctions cognitives ? Ce sont les capacités de notre cerveau qui nous permettent notamment de communiquer, de percevoir notre environnement, de se concentrer, de se souvenir d’un événement ou d’accumuler des connaissances.