Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
General

L’ex-miss météo Fabienne Amiach dévoile le montant de sa retraite et prévient : «Vous allez pleurer !»

L’ancienne présentatrice de la météo sur France 3, Fabienne Amiach, s’est confiée sur le montant de sa retraite sur le plateau de l’émission Chez Jordan sur C8, lundi 29 janvier. «Vous allez pleurer !», a-t-elle ironisé en dévoilant la somme.

Pendant près de trente ans, elle était à l’antenne de France 3 pour annoncer la pluie et le beau temps. L’ex-star de France Télévisions, Fabienne Amiach, était l’invitée de l’émission Chez Jordan sur C8, lundi 29 janvier. Comme à l’accoutumée, le présentateur l’a interrogée sur ses finances, et notamment sur la retraite qu’elle perçoit. Une question à laquelle l’ancienne miss météo a répondu cash, avec ironie : «Mon pauvre, vous allez pleurer». En expliquant : «Je suis partie trop tôt, je n’avais pas l’âge de la retraite. Je suis partie avant. Pour l’instant, j’ai mes 70 % de retraite, donc j’ai 3 000 euros

Après des années de bons et loyaux services, Fabienne Amiach a quitté France Télévisions en 2021. L’ancienne présentatrice a également révélé en toute transparence le salaire qu’elle touchait : «Nous sommes régis par Bercy. C’est un salaire de fonction publique», a-t-elle commencéEt de poursuivre : «On a la particularité au service météo d’être un peu mieux payés que les journalistes qui travaillent à la rédaction et qui ne font pas d’antenne, parce qu’on rapportait par les sponsors et les partenariats, ce subside, si je puis dire, à la rédaction nationale. Donc on touchait dans les 3 000, 3 500 euros».

Advertisment

Une cagnotte de départ de 75 000 euros

Un salaire qui était plus conséquent en fin de carrière : «En fin de parcours, avec 32 ans d’ancienneté, j’étais arrivée à 5 000 euros brut. […] Je trouve que c’est un beau salaire», a-t-elle précisé. Lors de son passage dans l’émission, Fabienne Amiach a également évoqué le montant qu’elle a perçu lors de son départ. «J’avais un CET (compte-épargne temps, Ndlr) de deux mois et treize mois de salaire, donc ça fait 15 mois de salaire», a-t-elle déclaré, soit la coquette somme de 75 000 euros. «Il n’y a pas plus cash que moi !», a-t-elle plaisanté.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button